Changer de langue UNITED KINGDOM ITALIA CHILE FRANCE URUGUAY POLSKA ARGENTINA CESKA REPUBLIKA NEDERLAND DEUTSCHLAND ESPAÑOL UNITED STATES
ALL YOU NEED TO KNOW ABOUT THE GRASS

Les abeilles qui produisent du miel de cannabis

27-05-2016

l y a quelques mois, Nicholas Trainerbees (nom d’emprunt d’un apiculteur) a fait les gros titres en dévoilant au monde sa récolte de miel, produite par des abeilles entraînées à butiner des plantes de cannabis.  Tous les jours, pendant une heure, Nicholas entraîne de nouvelles abeilles à récolter de la résine de cannabis et à la ramener dans la ruche, et constate que les abeilles « perdent beaucoup de résine » lors de ce processus.  

De nombreuses personnes étaient sceptiques, défendant que les abeilles ne se posent sur les plantes que pour en prendre le nectar nécessaire à la production du miel.  Lorsque les abeilles récoltent le nectar qu’elles mangent, les enzymes présentes dans l’estomac des abeilles transforment ledit nectar (essentiellement une solution de sucrose) en glucose et fructose.  L’abeille régurgite ensuite ce sirop de glucose/fructose dans la ruche et le conserve dans le rayon de miel, c’est-à-dire le miel, qui permet à la colonie d’abeilles de survivre en hiver. 

Toutefois, le cannabis ne produit pas de nectar. C’est pourquoi de nombreuses personnes considèrent qu’il est impossible que les abeilles puissent travailler avec le cannabis. Mais elles se trompent.  Tant que les abeilles ont une source d’énergie d’hydrates de carbones, quelque part dans leur régime, elles récolteront la résine céroïde de plantes comme le cannabis, et même des flux de sève des arbres. 

Les abeilles ne se limitent pas à produire du miel, et elles ont besoin de bien plus que du nectar pour survivre.  Les abeilles utilisent les glandes de résine de cannabis (trichomes) pour produire le « propolis », c’est-à-dire un matériau résineux multi-usage, utilisé sur plusieurs surfaces et rayon de miel dans la ruche.  Une fois que les abeilles ont été entraînées à utiliser la résine de cannabis comme faisant partie de leur routine quotidienne, la résine de cannabis entre dans la construction de la ruche, et donc, dans le miel.  Après avoir analysé le miel, nous constatons la présence de 30 mg de THC dans 10 g de miel.  Dutch Passion a eu la chance de recevoir un petit pot de miel de Nicholas, et nous avons pu constater que le miel présentait une couleur verte.   Bien qu’ayant un goût de miel sucré et normal, nous constatons toutefois une saveur de cannabis fraîchement récolté - ce qui est logique puisque le cannabis n’a pas eu le temps de sécher avant que les abeilles n’en récoltent la résine.  N’importe quel fan de cannabis appréciera cette délicieuse douceur.  Bien que la sensation d’euphorie après la consommation d’une petite quantité de miel de cannabis n’ait pas été conséquente, Nicholas nous a expliqué qu’il fallait en consommer plusieurs cuillers pour en obtenir le meilleur effet.  

Contrairement aux mammifères, les abeilles ne sont pas dotées d’un système endocannabinoïde. Par conséquent, elles ne sont pas affectées par le cannabis et ne deviennent donc pas « euphoriques ». Pour les abeilles, le cannabis n’est rien d’autre que de la matière première.

Les vidéos et les images montrent des abeilles qui récoltent la résine de la surface des plantes de cannabis pour produire la propolis.  Pour ses abeilles, Nicholas utilise la Californian Orange de Dutch Passion, et elles semblent l’apprécier. Il est probable qu’elles soient attirées par les arômes des agrumes. Nicholas explique que son prochain projet consistera à cultiver la CBD ComPassion (une variété de cannabis riche en CBD) afin que ses abeilles produisent un miel riche en CBD.   Nicholas nous a également expliqué qu’il serait compliqué de produire de grandes quantités de miel de cannabis dans ces conditions. Ainsi, il serait plus facile de produire des quantités commerciales de miel de cannabis en ayant recours à l’infusion du miel « normal ».  Mais qui sait, il pourrait y avoir, à l’avenir, dans un monde où le cannabis est légal, des milliers d’acres d’exploitation de cannabis en extérieur.  Ce serait une excellente nouvelle pour les apiculteurs locaux.

Le miel de cannabis n’est pas la seule forme de miel psychoactif. En Turquie, les abeilles produisent du miel hautement hallucinogène, connu sous le nom de deli-bal (ou « miel qui rend fou »), produit dans des régions particulièrement riches en champs de rhododendrons.

Dutch Passion accompagnera la progression de Nicholas et vous gardera informé sur son évolution avec le miel de cannabis et son travail sur le miel de cannabis riche en CBD. 

Also of interest ...