7 Conseils Pour Utiliser Efficacement Votre Vaporisateur


Vapoter est la dernière tendance dans la communauté du cannabis. Une tendance qui promet aux consommateurs récréatifs et médicaux une alternative plus saine et sûre que d’éclater un joint ou taper une douille. Même Willie Nelson, la légende de la musique country de 84 ans et activiste passionné du cannabis, a posé son joint en faveur d’un vaporisateur.

Cependant, de nombreux débutants sont intimidés par la complexité de certains vaporisateurs sur le marché et ont du mal à vapoter correctement. Pour être sûr de tirer le meilleur de votre vaporisateur, il est vital de comprendre comment fonctionnent les vaporisateurs avant de suivre quelques conseils simples la prochaine fois que vous voulez planer.

COMMENT FONCTIONNENT LES VAPORISATEUR ? POURQUOI DEVRAIS-JE VAPOTER?

Comment fonctionnent les vaporisateur ? pourquoi devrais-je vapoter?

Les vaporisateurs sont conçus pour éviter la combustion. Au contraire des méthodes traditionnelles pour fumer, les vaporisateurs utilisent de nouvelles technologies pour faire passer le cannabis à la température idéale pour extraire les principaux composés de la plante (comme les cannabinoïdes et les terpènes) sans combustion de la matière végétale.

Les vaporisateurs fonctionnent sur le principe de la chaleur convective ou conductive. Les vaporisateurs à convection chauffent l’air autour du produit, alors que les vaporisateurs à conduction fonctionnent en chauffant la surface sous le produit. Les vaporisateurs conductifs doivent généralement être secoués pendant l’emploi avant d’éviter la combustion du produit dans le compartiment.

Comme les vaporisateurs ne brûlent pas le cannabis et produisent de la vapeur plutôt que de la fumée, ils offrent aux consommateurs de cannabis une alternative plus saine face aux méthodes traditionnelles pour fumer. Peu importe les avantages pour la santé du cannabis par rapport au tabac ou aux autres produits similaires, inhaler de la fumée de cannabis vous expose à de nombreux effets négatifs sur la santé, très similaires à ceux liés au fait de fumer du tabac.

En passant au vaporisateur, vous pouvez aussi extraire plus de cannabinoïdes, terpènes et autres composés de vos têtes. Le THC, CBD et beaucoup d’autres composants clés du cannabis commencent à s’évaporer à des températures relativement faibles (environ 150+°C ou 300+°F). Les joints, bangs et blunts se consument au-delà de ces températures (en atteignant jusqu’à 1000°) et gaspillent en réalité beaucoup de weed. En utilisant un vaporisateur, vous pouvez chauffer votre cannabis à la température exacte nécessaire à l’extraction de ses composés essentiels, ce qui vous permet d’utiliser moins de weed.

CONSEILS POUR UN VAPOTAGE EFFICACE

Conseils pour un vapotage efficaceUtiliser un vaporisateur peut être intimidant. Heureusement, avec ces conseils simples, vous devriez vite devenir un pro du vapotage.

PRÉCHAUFFEZ VOTRE VAPO

Pour obtenir les meilleurs résultats avec votre vaporisateur, donnez-lui le temps d’atteindre sa température idéale. Vous pouvez comparer le vapotage à la cuisine : vous ne mettriez pas un rôti entier dans un four froid. Prenez le temps de faire préchauffer votre vaporisateur pendant que vous choisissez et préparez votre vite. Vous pourrez alors savourer d’épaisses bouffées uniformes.

UTILISEZ DE LA WEED SÈCHE

En utilisant un vaporisateur, vous devez vous assurer que vos têtes aient le bon contenu en humidité, comme quand vous fumez. Comme les vaporisateurs fonctionnent à des températures plus basses et ne chauffent pas le cannabis avec une flamme, il vous faut avoir une weed légèrement plus sèche que d’habitude.

Avant de charger le compartiment, examinez votre beuh pour vous assurer qu’elle ne soit pas trop humide. Vous pouvez le faire simplement en pressant une tête entre vos doigts et en regardant comment elle répond au toucher.

EFFRITEZ FINEMENT

Effritez finement

Pour obtenir les meilleurs résultats avec votre vaporisateur, il est important d’effriter correctement votre weed. Nous vous suggérons d’utiliser un grinder de haute qualité, mais toute autre méthode est adaptée tant qu’elle crée un résultat uniforme de calibre moyen.

N’en faites pas trop et ne broyez pas votre weed en une poudre très très fine, car elle ne se vaporiserait pas bien. Et ne mettez pas non plus une tête entière dans le compartiment, car les résultats seraient mauvais. Votre weed doit être émiettée uniformément pour garantir une vaporisateur homogène.

TASSEZ BIEN

Une erreur que font beaucoup de vapoteurs débutants est de ne pas assez tasser la weed dans le compartiment. Le compartiment du vapo doit être bien tassé pour produire de grosses bouffées bien épaisses.

La quantité de weed que vous pouvez mettre dans le vaporisateur dépend bien évidemment de la taille de son compartiment. Une bonne règle est de charger jusqu’à remplir le compartiment puis de compresser légèrement avec les doigts. N’oubliez pas que les vaporisateurs peuvent être fragiles, attention à ne pas presser trop fort.

INSPIREZ SUPERFICIELLEMENT ET EN CONTINU

Rappelez-vous que la vaporisation diffère d’un bang ou d’un joint. N’essayez pas de tirer en profondeur et rapidement comme vous le feriez sur un bang. Et n’essayez pas de tirer ces petites barres que vous tireriez sur le cul d’un joint. Au contraire, relaxez-vous et inspirez de manière superficielle, continue, en faisant attention à tirer la vapeur dans votre bouche et vos poumons.

Enfin, évitez de retenir la vapeur dans vos poumons pendant aussi longtemps que possible en espérant planer « plus haut ». Des études réalisées en Australie suggèrent que la plupart du THC dans le cannabis est absorbé dans les premières secondes de l’inhalation. Pas besoin de retenir votre souffle.

CONNAISSEZ LES TEMPÉRATURES

C’est probablement le facteur le plus important pour une vaporisation efficace. Si votre vapo est réglé trop bas, il produira une vapeur trop légère et une concentration avec peu ou pas de cannabinoïdes et terpènes. En revanche, des températures trop élevées risquent de faire brûler votre weed et vous exposent aux même cancérigènes que ceux du joint ou du blunt.

La plupart des cannabinoïdes comment à se vaporiser à environ 150°C (300°F), alors que les matières végétales des fleurs de cannabis commencent à brûler à 210°C (410°F). La meilleure température exacte pour la vaporisation est un sujet fortement débattu, mais nous vous conseillons de rester à 170°C ou 340°F environ.

Certains experts conseillent de pousser ces températures un peu plus haut. Ils suggèrent que 210°C (410°F) est la température idéale pour vapoter. À cette température, vous deviez atteindre l’équilibre idéal de vaporisation des terpènes et cannabinoïdes tout en produisant une belle vapeur épaisse et douce.

Mais à cette température, vous courrez un risque plus élevé de combustion des têtes. Si vous ne voulez vraiment pas fumer et que vous voulez minimiser autant que possible votre exposition à la fumée, nous suggérons de rester à 170°C ou 340°F.

Quand on dit que le cannabis commence à brûler à 210°C (410°F), ça ne veut pas dire qu’il se transforme en cendre dès que vous passez au degré supérieur. Quand vous restez entre 150°C (300°F) et 210°C (410°F), la weed aura toujours le même aspect après vaporisation. Elle conservera par exemple sa couleur verte. Mais plus vous montez en température, plus elle ressemblera à quelque chose de brûlé. D’abord une couleur pus marron. Puis elle finit par tout simplement brûler.

Suivre ces guides de température vous permettra de produire une bonne vapeur forte tout en maximisant l’extraction de cannabinoïdes à partir de vos têtes. Alors que la fumée de cannabis normale d’un joint contient 85 % de non-cannabinoïdes et une tonne de cancérigènes, la vapeur d’un vaporisateur peut contenir jusqu’à 95 % de cannabinoïdes et juste 5 % de cancérigènes. Ce qui offre une façon plus pure et plus saine de consommer du cannabis.

NETTOYEZ VOTRE VAPO

Dernier conseil mais pas des moindres, un des plus importants pour vaporiser efficacement : nettoyez et entretenez régulièrement votre vaporisateur. Assurez-vous de bien lire le manuel d’instructions livré avec votre vaporisateur et de suivre les instructions de nettoyage. Ceci vous aidera à vous assurer que votre vapo fonctionne bien et qu’il produise une vapeur propre et douce.

Cherchez également dans le manuel d’instructions des conseils d’entretien de votre vaporisateur. Certaines pièces pourraient nécessiter d’être régulièrement replacées, ou d’être spécialement nettoyées tous les quelques mois. Si vous ne trouvez pas votre manuel, contactez le fabricant de votre vaporisateur.