Comment faire du hash à la maison – 5 méthodes


Comment faire du hash à la maison – 5 méthodes

Le hash est un type d'extrait de cannabis issu de la séparation des trichomes d'un plant de cannabis.

Les trichomes sont des particules semblables à des cristaux minuscules que l'on retrouve partout sur un plant de cannabis et spécifiquement sur les fleurs. Ces particules contiennent le plus gros concentré de cannabinoïdes tel que le THC ou le CBD ainsi que les terpènes qui donnent à la plante son goût si distinctif.

Le Hash est issu de la séparation de ces trichomes posés sur les têtes, les feuilles et la tige de la plante. Les faire chauffer et les compresser ensemble finit par créer une forme puissante et concentrée de cannabis.

On les retrouve souvent sous la forme d'un bloc compressé qui varie en couleurs : plus le hash est de bonne qualité, plus il sera dans des nuances de marron-doré tandis qu'un hash de moins bonne qualité sera un tantinet verdâtre étant donné qu'il est composé de plus de matière d'un plant.

COMMENT FAIRE DU HASH À LA MAISON

Le hash est réalisé par la séparation des trichomes issu des chutes de cannabis séchées. Les trichomes séparés vont former une fine poudre ( communément appelée "kief"), que l'on presse et chauffe par la suite ( optionnel) en un bloc pour faire du hash.

Plus bas, nous vous montrerons les 5 méthodes les plus populaires pour faire du hash. Souvenez que l'intégralité de la plante contient des trichomes alors n'hésitez pas à tout utiliser des têtes, des feuilles jusqu'aux tiges.

1 ÈRE MÉTHODE : LE ROULER À LA MAIN

1 ère méthode : le rouler à la main

C'est sans conteste la méthode la plus simple pour faire du hash et cela requiert quasiment aucun matos. C'est également l'une des méthodes les plus traditionnelles qui est toujours utilisé à l'heure d'aujourd'hui dans certaines régions telles que le Népal ou l'Inde.

Cependant, c'est un procédé qui prend du temps et qui n'apporte pas beaucoup de matière. Donc, si vous vous décidez à faire votre hash de cette façon, préparez-vous à une journée de dur labeur.

Vous aurez besoin :

  • De têtes de cannabis non séchées. N'utilisez pas des chutes séchées.
  • De mains très propres.

1. Avant de commencer, assurez-vous de vous êtes bien lavé les mains. Pour le résultat le plus naturel possible, utilisez du savon sans odeur et sans résidus.

2. Prenez une tête de weed dans votre main et assurez-vous de retirer toutes feuilles ou tiges restantes.

3. Placez la tête entre vos deux paumes et commencez doucement à la rouler dans un mouvement circulaire. N'appliquez pas trop de pression à la tête afin d'éviter de contaminer votre tête avec des particules de plantes.

4. Vous devriez commencer à apercevoir une résine épaisse et noire se former à l'intérieur de vos mains et de vos doigts. Ceci est essentiellement du hash ou du charas. Grattez ce hash sur une surface propre et compressez l'ensemble afin d'obtenir un petit block ou une petite boule.

2 ÈME MÉTHODE : LE TAMISAGE À SEC

2 ème méthode : le tamisage à sec

Voici l'un des moyens les plus faciles et les plus populaires de faire du hash. Cela implique de tamiser les chutes de cannabis à travers un tamis fin de façon à créer un kief très puissant qui sera plus tard compressé en un block.

Pour un meilleur résultat, essayez de congeler votre cannabis dans un sac refermable toute une nuit afin de faciliter la séparation des trichomes du reste de la plante.

Vous aurez besoin :

  • De chutes de cannabis
  • D'n silkscreen
  • De papier de cuisson
  • D'une carte de crédit

1. Placez une feuille de cuisson sur une surface propre telle que votre table de cuisine. Le morceau de papier devrait être légèrement plus large que votre silkscreen de façon à attraper les trichomes.

2. Placez votre silkscreen au-dessus de la feuille de cuisson. Ensuite, place vos chutes de cannabis sur le silkscreen en vous assurant de rompre quelconques morceaux trop gros.

3. Utilisez vos mains pour doucement bouger les chutes autour du silkscreen pour aider à la séparation des trichomes du reste des chutes. Vous devriez voir un petit tas de kief se former sur le papier cuisson en dessous du silkscreen.

4. Continuez à bouger les chutes autour du silkscreen jusqu'à ce que les tas de kief en dessous grimpent autour de 10-20 % du total des chutes que vous avez utilisé. Par exemple, si vous avez 100g de chutes, vous devriez obtenir plus ou moins 10g de kief.

5. Une fois que vous avez fini de tamiser vos chutes, il est temps de colleter votre kief et de le compresser. Nous vous recommandons d'utiliser une carte de crédit afin de créer un joli petit tas sur la feuille de papier cuisson et contentez-vous de le presser en un block fin de hash.

3 ÈME MÉTHODE : MIXER

3 ème méthode : mixer

Voici une autre méthode simple pour faire du hash chez vous qui ne nécessite que quelques objets lambda.

Vous aurez besoin :

  • De chutes de cannabis
  • D'eau glacée
  • D'un mixeur
  • D'un Silkscreen
  • D'un filtre à café
  • D'un bocal en verre extra-large

1. Placez vos chutes dans un mixeur avec assez d'eau pour les recouvrir et plein de glaçons. Mixez pendant une minute afin de créer une épaisse mixture mousseuse.

2. Égouttez cette mixture à travers le silkscreen dans le bocal en verre. Laissez la mixture reposer pendant plus ou moins 30 minutes.

3. Vous devriez voir un petit tas de dépôt au fond du bocal. C'est essentiellement du hash.

4. Versez grossomodo 2/3 de l'eau dans le bocal. Assurez-vous de verser l'eau doucement afin d'éviter de perdre tout résidus de hash au fond.

5. Remplissez le bocal jusqu'en haut avec plus d'eau glacée et laisser la mixture reposer pour 3 minutes supplémentaires. Une fois que celle-ci s'est reposée, répétez l'étape 4 et 5 encore une fois avant de passer à l'étape 7. Cela aidera à séparer autant de matière de la plante que possible de votre hash.

7. Égouttez autant d'eau de votre bocal que possible sans perdre une miette de votre hash. Puis faites passez ce qui reste de votre mixture à travers le filtre à café et pressez délicatement afin d'extraire toute eau restante.

8. La masse humide et froide qui vous reste est votre hash. Maintenant, tout ce que vous avez besoin de faire, c'est de le faire sécher et d'en profiter dans un joint ou une douille.

4 ÈME MÉTHODE : UTILISER DES BUBBLE BAGS

4 ème méthode : utiliser des bubble bags

Voici une méthode relativement récente pour créer du hash et celle-ci requiert un équipement spécifique. Cependant, c'est une méthode extrêmement efficace et peut produire de gros rendements.

Vous aurez besoin :

  • De sacs à tamis pour cannabis ( tel que le Ice-o-Lator qui est livré avec différents tamis)
  • De chutes de cannabis
  • D'eau glacée
  • D'une cuillère en bois
  • De 2 seaux

1. Placez vos chutes dans un seau avec plein de glace ( plus il y en a, mieux c'est). Ensuite, ajoutez assez d'eau pour pouvoir submerger le cannabis.

2. Mélangez la mixture pendant à peu près 15 minutes. L'eau froide va fragiliser les trichomes alors que la moindre agitation les feront se briser dans l'eau.

3. Installez vos sacs à tamis dans l'autre seau. Les sacs Ice-O-Lator sont livrés en 4 tailles différentes. Placez à l'intérieur du seau en enroulant les bords autour des contours du seau et fixez les biens. Le premier sac que vous mettez dans le seau doit être en ordre croissant ( en commençant par le tamis le plus fin)

4. Versez avec précaution la mixture dans le seau avec les sacs à tamis. Laissez la mixture s'égoutter et reposer pendant à peu près 15 minutes.

5. Retirez le premier sac à tamis du seau. Tenez-le au-dessus du seau et versez encore de l'eau glacée par-dessus la mixture pour nettoyer tout les trichomes restants éventuels. Secouez le sac doucement, laissez le s'égoutter et mettez le de côté.

6. Répétez cette opération avec chaque sac. Tous les sacs suivants vont contenir du hash à différents degrés de qualité. Le hash de meilleure qualité se trouvera dans le dernier sac que vous retirerez ( le sac le plus ) . Ceux précédents contiendront un hash de d'une qualité un peu moins bonne.

7. Retirez-le hash de chacun des sacs et laissez les sécher séparément sur une surface qui ne colle pas. Ne mélangez pas les différentes qualités de hash. Une fois séché, pressez chaque pile de hash en une boule ou un block et kiffez bien.

5 ÈME MÉTHODE : UTILISER UN TAMBOUR MÉCANIQUE

5 ème méthode : utiliser un tambour mécanique

Cette méthode est de loin la plus professionnelle pour créer du hash. Les tambours mécaniques fonctionnent sur le même principe que le tamisage à sec, à l'exception que le processus ici est entièrement automatisé.

Le tambour correspond plus ou moins à un seul gros silkscreen qui tourne lorsqu'il est allumé causant la séparation des trichomes du reste de la plante.

Cependant, un tambour pollinator qui serait utilisé pour ce genre d'opération est très cher coûtant jusqu'à plus de 350€.

Vous aurez besoin :

  • De chutes de cannabis préférablement congelées.
  • D'un tambour mécanique ( Pollinator)

Placez simplement vos chutes à l'intérieur du tambour et allumez la machine. Le tambour va tourner causant ainsi le frottement du cannabis contre son silkscreen afin de créer un kief à forte puissance.

TRANSFORMER LE KIEF EN HASH

Transformer le kief en hash

Certaines des méthodes que nous avons énumérées précédemment ( tel que le tamisage à sec ou la méthode du tambour mécanique) créent simplement du kief. Il y a 2 manières pour transformer le kief en des blocks de hash.

La première repose sur la force pure. Chargez simplement votre kief dans un pressoir à kief et pressez en un bon block tout beau ( des pressoirs à kief suggèrent de laisser votre kief dans le pressoir pendant une semaine).

Si vous n'avez de pression à hash et que vous ne voulez récolter qu'un petit tas de kief, vous pouvez également l'enroulez dans du papier cuisson et le presser ensemble fermement avec vos doigts.

La deuxième méthode pour presser du kief repose sur la force et la chaleur. Ce procédé est un peu plus long, nous vous l'avons donc défini étapes par étapes plus bas.

1. Enroulez votre kief dans du cellophane afin de créer un package ferme, bien serré et surtout waterproof.

2. Enroulez votre package de cellophane scellé dans du papier journal mouillé et placez-le dans un four préalablement pré-chauffé à 160° pendant 10 minutes.

3. Sortez le package du four et placez le sur une surface qui ne craint pas la chaleur. Roulez-le doucement de façon uniforme en utilisant un rouleau à pâtisserie.

4. Mouillez l'intégralité du package avec de l'eau chaude du robinet et renfournez le pendant 10 minutes. Vous pouvez répéter ce procédé multiple fois afin de créer un hash plus doux et de meilleur qualité.

5. Une fois que vous avez fini de chauffer et d'aplatir votre hash, placez le package dans le frigidaire pour la nuit afin qu'il se refroidisse et se fixe. Puis, reposez-vous et profitez de votre propre hash fait maison dans un joint ou une douille.

Bon, voilà vous l'avez : un guide étape par étape sur comment faire votre propre hash de haute qualité dans votre domicile. Toutes les méthodes que nous vous avons présentées ont leurs avantages et leurs inconvénients dont on pourrait traiter dans un tout autre article.

Nous vous suggérons d'expérimenter plusieurs de ces méthodes et de choisir celle qui vous convient le mieux.

Bonne fumette !

Transformer le kief en hash