Huile de coco infusée de cannabis : bienfaits et recette


Huile de coco infusée de cannabis : bienfaits et recette

Un des moyens les plus populaires d’intégrer le cannabis en cuisine, c’est de passer par le cannabeurre. Mais l’utilisation d’huile de coco infusée de cannabis gagne en popularité et est toute aussi simple à préparer, elle serait même peut-être meilleure.

La liste des bienfaits de la noix de coco est très longue, et lorsqu’infusée de cannabis, il sera difficile de trouver nourriture plus saine ! Servez-vous de cette recette afin de remplacer le beurre avec une alternative bien plus saine, potentiellement plus puissante, et toute aussi délicieuse.

Si vous souhaitez vous engager dans une expérience savoureuse, alors l’huile d’olive et le cannabeurre sont de bonnes options, mais ils présentent tout deux des désavantages, incluant un gout puissant qui ne sera pas adapté à toutes les recettes.

L’huile de noix de coco, quant à elle, présente une tonne de bienfaits que ce soit en matière de cuisine ou de santé.

LES BIENFAITS DE L’HUILE DE COCO

Qu’est-ce qui rend l’huile de coco si géniale ? Pour commencer, elle se solidifie à température ambiante et peut se substituer au cannabeurre dans presque toutes les recettes. Son goût est agréable et discret dans les plats salés comme sucrés. L’infusion de cannabis dans l’huile de coco présente un avantage particulier. L’huile de coco contient 80 % de graisses saturées, tandis que l’huile d’olive n’en contient que 20 %. Elle peut donc contenir beaucoup plus de cannabinoïdes que son homologue, ce qui permet une puissance inégalée. Et en plus, elle est végane !

Nous n’allons pas promettre que l’huile de coco peut être bénéfique pour la perte de poids ou qu’elle est bonne pour le cœur et le cerveau, et qu’elle peut même être bénéfique pour la maladie d’Alzheimer, mais l’huile de coco infusée de cannabis, en particulier avec une variété à teneur élevée en CBD est l’ingrédient idéal pour produire son propre baume au cannabis.[1]

COMMENT PRODUIRE VOTRE PROPRE HUILE DE COCO INFUSÉE

Comme vous le verrez, cuisiner avec du cannabis est loin d’être aussi compliqué que certains le pensent. Il faut simplement savoir par où commencer. Avant de vous lancer dans la production d’une huile de coco ou autre infusée au cannabis, il faudra d’abord décarboxyler votre weed afin qu’elle produise les effets psychoactifs et médicaux les plus puissants possibles.

Nous vous recommandons également l’ajout de lécithine au mélange afin d’améliorer l’absorption des cannabinoïdes par la paroi intestinale et de ce fait, en augmenter la puissance.

Cette recette demande une journée entière, mais elle en vaut vraiment la peine. L’odeur qu’elle produit est également très révélatrice, alors agissez en conséquence.

De plus, notez que cette huile est extrêmement puissante, bien que ce à quoi vous êtes habitué en matière de comestibles, surtout si vous utilisez de la lécithine.

Les comestibles peuvent se montrer plus puissants que les autres formes de consommation du cannabis. Il est recommandé de commencer avec une petite quantité (surtout si vous n’êtes pas habitué aux comestibles), attendez entre 30 minutes et 1 h avant de considérer la puissance de l’huile et jauger en fonction afin que tout se passe bien.

INGRÉDIENTS

  • une tasse de cannabis émietté et décarboxylé
  • une tasse d’huile de coco
  • 1 cuillère à soupe de lécithine (optionnel)

MATÉRIEL

  • mijoteuse avec couvercle
  • grande cuillère en bois
  • étamine
  • bocal en verre avec couvercle

RECETTE

  1. Faire chauffer l’huile de coco en réglage bas sur la mijoteuse et ajouter la lécithine (facultatif).
  2. Y ajouter le cannabis décarboxylé.
  3. Laissez cuire à feu doux pendant 6 à 8 heures, en remuant de temps en temps. Ne pas laisser la température de l’huile dépasser 130 °C (250 °F), car les cannabinoïdes commenceraient à se dégrader. N’hésitez pas à ajouter de petites quantités d’eau au mélange de temps en temps si vous considérez qu’il reçoit trop de chaleur directe.
  4. Retirer l’huile du feu et la laisser refroidir.
  5. Placez l’étamine sur le dessus du bocal et filtrez l’huile. Ne vous embêtez pas à presser l’étamine, car tout ce que cela va produire sera l’ajout de plus de chlorophylle au produit final. Fermer le pot et réfrigérer. Jeter les restes de matière végétale présent dans l’étamine.
Les références

  1. ^ Alzheimer Society Canada, Coconut oil - an answer for Alzheimers disease?, récupéré November-21-2018
    Lien